Archives de catégorie : Stratégie

Le bilan de compétences, un allié pour sortir d’une pathologie liée au travail

Le bilan de compétences est une étape cruciale pour préparer un projet de carrière, anticiper son avenir ou cerner son projet professionnel. Il vous aide également à mieux vous épanouir au travail en tenant compte de vos compétences, de vos aptitudes et de votre personnalité. De ce fait, le bilan de compétences est un allié pour sortir d’une pathologie liée au travail.

Les pathologies liées au travail et les solutions

Les pathologies liées au travail sont de plus en plus fréquentes. Il est souvent capital de faire un arrêt de travail pour récupérer. Des thérapies et des traitements existent aussi pour venir à bout de ce mal. D’autre part, un bilan de compétences, comme celui proposé sur ce site par exemple, peut vous permettre de traiter une maladie professionnelle. On distingue plusieurs pathologies, dont le burn-out, le bore-out et le brown-out

Burn-out

Le burn-out est l’une des pathologies les plus fréquentes qui se manifestent émotionnellement et psychiquement dans le cadre du travail. Il peut entraîner d’autres symptômes physiques tels que les troubles du sommeil, la fatigue, les douleurs musculaires et les troubles digestifs.

En général, pour traiter le burn-out, vous pouvez faire une psychothérapie. Les médecins recommandent très fréquemment un arrêt de travail selon votre stade d’épuisement et la sévérité des symptômes.

Bore-out

Le bore-out peut vous mener à la dépression, et peut avoir d’énormes conséquences sur votre santé. Il est donc important de faire appel à un docteur dès l’apparition des premiers symptômes. Cette pathologie est souvent caractérisée par des symptômes physiques liés au stress. Il peut s’agir de maux de ventre, de manifestations cutanées, de problèmes de sommeil et d’une fatigue récurrente.

Dans certains cas, des sentiments de dévalorisation et du désespoir sont constatés. Pour y remédier, vous devez ouvrir le dialogue avec votre employeur en contactant par exemple le service des ressources humaines.

Brown-out

Le Brown-out, ou perte de courant est l’une des pathologies les plus récentes dans le milieu professionnel. Elle se traduit en particulier par une démotivation progressive, une prise de conscience d’absurdité, une crise existentielle et de l’anxiété. Bien qu’un traitement standard ne soit pas encore mis en place, un docteur peut vous recommander un traitement médicamenteux ou une thérapie psychologique.

Le bilan de compétences, la solution contre les pathologies liées au travail

Comment le bilan de compétences peut aider à s’en sortir ?

Dans le cadre du traitement d’une pathologie liée au travail, nous vous recommandons un bilan de compétences. Cela vous permet de gagner en confiance professionnelle et d’avoir un regard objectif sur ce qui fait votre force et votre valeur sur le marché du travail. Au terme de cette séance, vos qualités professionnelles seront plus évidentes.

Dans un second temps, le bilan de compétences vous permettra de vous reconvertir. Vous pouvez également changer d’entreprise si le besoin de changement d’environnement de travail est nécessaire. Par ailleurs, les tests vous offrent l’opportunité de faire un état des lieux selon votre personnalité et de comparer votre expérience avec d’autres perspectives d’embauche.

Quelques conseils pour le retour au travail

Après le traitement d’une pathologie liée au travail, votre retour doit se faire de façon progressive. Vous devez vous réhabituer au rythme de travail, peu importe la durée de votre pause. Vous devez reprendre confiance, vous rassurer et poursuivre l’accompagnement durant cette étape. Vous pouvez solliciter l’aide de votre médecin du travail à cet effet.

De même, il est important de vous reposer pendant cette période de reprise. Profitez de vos pauses et dormez bien la nuit.

Qu’est-ce que le management de transition ?

Lorsque la crise frappe votre entreprise, que pouvez-vous faire ? Alors que vous essayez de recoller les morceaux, votre esprit se tourne probablement vers le fantasme de faire appel à un cadre chevronné ayant une grande expérience du type de crise que traverse votre entreprise, juste le temps de la traverser. Ce n’est pas un fantasme, cependant. Une telle option existe. Pour en savoir plus cliquez ici.
Il s’agit de la gestion intérimaire, qui est l’une des dernières formes de techniques de gestion de dépannage apparues ces dernières années. Bien qu’elle soit similaire à l’intervention d’un consultant en gestion, elle présente des avantages frappants qui peuvent aider votre entreprise à se rétablir bien plus rapidement et bien plus efficacement qu’un consultant en gestion.

Un manager de transition est un cadre hautement expérimenté et spécialisé que vous pouvez employer pour une courte période afin de résoudre un problème commercial spécifique. C’est un maître d’œuvre qui ne se contente pas de vous conseiller, mais qui met également en œuvre votre solution.

Prenons l’exemple d’une entreprise familiale qui a perdu son avantage concurrentiel sur le marché au cours des cinq dernières années en raison de la politique interne des membres de la famille. Pour aggraver la situation, le directeur général a soudainement démissionné et le président se rend compte que l’équipe de direction existante est trop inexpérimentée pour diriger l’entreprise.

Le président a deux possibilités. Il peut recruter un cadre supérieur d’une autre entreprise en tant qu’employé permanent. Mais cette solution draine des ressources précieuses et peut déstabiliser davantage l’entreprise, car les membres de la famille se sentent menacés et partent. Pire encore, si le nouveau cadre est le mauvais choix, il sera difficile de le renvoyer.

L’autre solution consiste à faire appel à un manager de transition spécialisé dans le domaine concerné et expérimenté dans le dépannage à court terme et l’efficacité de l’entreprise. Le choix est évident. Engager un manager de transition permet non seulement de mettre quelqu’un en place plus rapidement, mais évite d’aggraver la politique interne qui étrangle actuellement l’entreprise.

Le président peut rapidement faire son choix parmi un panel de cadres hautement qualifiés réunis par l’agence de management de transition, et consacrer moins de ressources aux démarches. Les employés en place se sentiront moins menacés par le manager de transition en raison de sa présence limitée dans l’entreprise.

Tendances du management de transition

Le secteur du management de transition est apparu sur le marché européen dans les années 1970 et 1980, en réponse aux longues périodes de préavis et aux indemnités de licenciement élevées qui étaient alors typiques. La crise pétrolière a encore perturbé les industries, créant un besoin de managers hautement qualifiés et expérimentés sur une base immédiate pour reconstruire les entreprises en difficulté.

Le marché du management de transition englobe divers domaines de spécialisation, chacun hautement compétitif, avec des taux de demande différents. Les domaines les plus demandés sont les écoles des ressources humaines et des finances et opérations, qui représentent près de 20 % de toutes les missions. Les domaines les moins demandés sont les achats, la chaîne d’approvisionnement et l’informatique, les postes d’informaticien et de directeur général/chef d’entreprise étant les mieux rémunérés.

Le secteur public emploie près de 20 % de managers de transition de plus que le secteur privé, mais l’emploi dans le secteur privé augmente régulièrement en raison de la prise de conscience croissante de l’excellente réputation de gestion stratégique rapide et efficace que gagnent les managers de transition. Cela suggère que l’excellente croissance dont bénéficie le secteur du management de transition ne fera que s’accélérer.
Alors pourquoi se donner la peine d’embaucher ? Ces deux avantages ne pourraient-ils pas être obtenus tout aussi bien en faisant appel à un consultant en management ? Après tout, le terme « manager de transition » n’est-il pas simplement un terme fantaisiste pour désigner un consultant en management ?

Pas du tout ! Essentiellement, un manager de transition est un consultant en management, mais un consultant en management n’est pas un manager de transition.

Qu’est-ce que cela signifie ?

Le management de transition est une force croissante dans le secteur de la gestion, et tous les indicateurs pointent régulièrement vers le haut. En fait, les tendances actuelles suggèrent que les managers de transition vont remplacer une grande partie du rôle des consultants en gestion actuels, car les entreprises se spécialisent davantage et ont besoin de solutions encore plus rapides.

Cela offre aux individus une excellente occasion d’entrer « de plain-pied » dans ce secteur en pleine expansion. L’opportunité est là, et c’est maintenant qu’il faut la saisir.

Les bénéfices de la téléassistance pour les personnes agées

La vie au quotidien des personnes du 3ᵉ âge n’est toujours pas aisée. Elles sont fragilisées par la vieillesse et ont parfois besoin d’aide dans certaines situations. Ainsi, la téléassistance apparaît comme le meilleur moyen pour venir en aide à ces gens. Zoom sur les bénéfices de la téléassistance pour les personnes âgées.

Continuer la lecture

Comment choisir son cabinet de recrutement ?

Recruter de nouveaux talents dans son entreprise est non seulement complexe, mais aussi stratégique. Le but est de recruter un vrai professionnel qui peut amener la structure à relever de nouveaux défis. À défaut de faire un mauvais choix, les entreprises confient la tâche à une structure. Cet article vous présente comment choisir votre cabinet de recrutement.

Continuer la lecture

Le DAF à temps partagé, pilote de la stratégie d’entreprise

On pense que les directeurs financiers ne sont utiles que pour les grandes entreprises, les petites entreprises peuvent pourtant y prétendre ! La différence est que ce directeur administratif et financier (DAF) est à temps partagé.

Profiter des conseils d’un professionnel est un avantage majeur pour toute entreprise qui souhaite se développer dans les meilleures conditions possibles.

Découvrons ensemble les avantages d’un DAF à temps partagé au sein d’une entreprise, et quels sont ses contraintes.

Un partenaire pour son entreprise

Bien que les DAF soient peu requis dans des entreprises qui possèdent moins de 20 salariés, ils peuvent apporter une expertise très utile à un dirigeant. En effet, travailler avec un DAF temps partagé représente un coût financier non-négligeable mais c’est en même temps un investissement intéressant.

Un DAF n’est pas un consultant et pas non plus un expert-comptable, il est plutôt considéré comme un partenaire, un co-pilote de l’entreprise qui possède une bonne connaissance de la comptabilité. Il met ses connaissances en la matière au service du dirigeant qui a besoin d’être aiguillé dans l’orientation de ses stratégies.

Réservé pendant longtemps aux grandes entreprises, le DAF propose aujourd’hui un service « à temps partagé » pour les entreprises plus petites. En résumé, le DAF intervient dans plusieurs entreprises au lieu d’être présent tout le temps dans une unique entreprise.

Un DAF vise donc des entreprises qui emploient moins de 50 salariés, ce qui représente un marché d’opportunités à hauteur de 500 000 entreprises.

L’une de ses missions est de donner une meilleure visibilité à un dirigeant grâce à l’élaboration de bilans prévisionnels, de tableaux de bords, de business plan. Il a pour mission également de gérer la trésorerie de l’entreprise.

Pour finir, son aide est précieuse dans le cadre du pilotage de ses différents services (fournisseurs, service comptable…).

En somme, le DAF à temps partagé permet au dirigeant de s’orienter, de savoir vers quels objectifs il se rend. C’est la différence avec un expert-comptable qui n’apporte que des données permettant au dirigeant de faire le bilan d’une trajectoire passée.

Un service calibré à l’entreprise

On peut se demander ce que gagne un dirigeant de TPE à faire appel à un DAF à temps partagé. En premier lieu, cela permet de bénéficier de services de façon plus souple puisqu’il est plus disponible en termes de temps et de finance pour une petite entreprise. Les prix pour bénéficier de ses services sont entre 1000 et 1200 euros par jour environ. Sa présence peut être modifiée et adaptée selon les besoins du dirigeant.

Les compétences d’un DAF vont permettre en plus à une entreprise de gagner en professionnalisme au niveau de la gestion (gestion des factures par exemple). Il va faciliter l’accès à différents outils professionnels qui amélioreront la gestion de l’entreprise.

Un lien de confiance

Le rôle d’un DAF est aussi d’instaurer une relation de confiance avec les dirigeants avec lesquels il travaille. Situé au coeur des problèmes de l’entreprise, il échange et soutient les dirigeants en comprenant les difficultés qu’ils doivent affronter. C’est pour cela un DAF doit être bien choisi, c’est une personne avec qui l’on passe du temps.

 

Comment utiliser le messaging pour développer votre business ? L’exemple Whatsapp

Comment WhatsApp peut-il contribuer à la croissance de votre entreprise ?

WhatsApp est une plateforme incroyablement attrayante pour les entreprises. Savez-vous que le consommateur moyen consulte son smartphone 150 fois par jour ?

Les utilisateurs de WhatsApp sont incroyablement engagés, envoyant plus de 55 milliards de messages chaque jour.

Certains rapports affirment même que WhatsApp offre des taux de réponse plus élevés que les e-mails. 98 % des messages mobiles sont ouverts et lus, et 90 % d’entre eux sont ouverts dans les trois secondes suivant leur réception.

Un bon moyen de l’utiliser pour son business, c’est d’intégrer WhatsApp à son site internet.

Selon une enquête sur la messagerie Facebook, 67 % des utilisateurs d’applications de messagerie mobile ont déclaré qu’ils s’attendaient à utiliser davantage le chat pour communiquer avec les entreprises.
Compte tenu de ces faits, votre entreprise doit-elle sauter dans le train de WhatsApp ? Pour le savoir, posez-vous les question suivantes :

Où se trouve votre marché cible ?

Si vous êtes en Chine, WhatsApp n’est pas une option, et vous devriez envisager d’utiliser WeChat. Le Japon est un autre exemple, où Line est la principale application de messagerie.

Mais si votre entreprise se trouve au Brésil, au Mexique, en Allemagne, au Nigeria, en Russie, en Inde ou en Indonésie, WhatsApp est votre meilleure option. Ce sont des marchés énormes où la population est très engagée dans l’utilisation de WhatsApp.

Qui est votre public ?

Si vous souhaitez entrer en contact avec vos clients et clients potentiels, choisissez une plateforme où votre public est présent.

Identifiez votre public et demandez-lui quelles applications de messagerie ou quels médias sociaux il utilise.

Quels sont vos objectifs ?

Avec 1,5 milliard d’utilisateurs actifs dans le monde, les marques qui tirent parti de la portée de WhatsApp ont le pouvoir de révolutionner leur communication avec les consommateurs.

Mais, avant de décider d’entrer dans cet immense réseau, vous devez définir vos objectifs. WhatsApp est particulièrement utile si vous souhaitez

Améliorer votre service client

Vos clients vous contacteront pour vous faire part de leurs plaintes, questions et préoccupations.

Vous pouvez également leur envoyer des rappels réduisant les risques de manquer des échéances importantes ou leur demander d’évaluer votre produit en envoyant un questionnaire.

Atteindre de nouveaux publics

Vous augmenterez la notoriété de votre marque et exposerez votre entreprise à de nouvelles personnes grâce à ce canal.

Les jeunes générations gagnent leur place aux postes de décision et 84 % des millennials estiment que leur appareil mobile est essentiel à leur travail, contre 76 % des Gen-Xers et seulement 60 % des Baby Boomers (rapport Salesforce 2016).

Gérer les demandes de renseignements avant la vente

Vous pouvez proposer une consultation sur ce canal, les gens vous enverront des textos et vous poseront des questions courantes. C’est un excellent moyen de découvrir les besoins de vos clients potentiels et d’adapter votre produit à leurs exigences.

Obtenir des commandes

De nombreuses entreprises offrent désormais à leurs utilisateurs la possibilité de passer des commandes via WhatsApp.

Fournir des services après-vente

Vous pouvez envoyer le statut de leur commande et tenir l’utilisateur au courant de l’évolution de sa transaction.

En outre, les clients apprécieront les messages concernant les mises à niveau, les nouvelles versions des produits et d’autres informations précieuses.

La taille de votre entreprise et le nombre de clients

Vous devez tenir compte de vos ressources actuelles si vous souhaitez exploiter ce nouveau canal.

Si vous comptez l’utiliser sur votre site, vous trouverez une extension disponible sur WordPress.

WhatsApp n’est pas une bonne option pour tous les types d’entreprises. Si votre entreprise reçoit des centaines d’appels de clients chaque jour, cette application de messagerie peut ne pas être pratique pour vous.

Dans le cas où vous n’avez qu’un nombre réduit de demandes de clients, vous avez également besoin d’un personnel formé et dédié, prêt à répondre et à s’occuper des demandes de vos clients et à fournir un retour en temps réel.

Le parcours d’achat de vos clients

Vous devez comprendre vos acheteurs et le parcours qu’ils suivent. Le parcours d’achat commence-t-il sur un téléphone portable ?

Les spécialistes du marketing devraient créer un parcours d’achat qui commence sur mobile et se termine par une décision sur ordinateur et concevoir une expérience d’apprentissage et d’achat réfléchie et bien organisée pour votre marché.

Quelques conseils pour réussir sa levée de fonds

Si vous êtes entrepreneur et que vous avez monté votre startup dans le domaine de la Tech, la levée de fonds est pour vous un passage obligé mais aussi très certainement une source d’appréhension. Vous avez votre projet en tête, votre business plan, il ne vous manque plus que les financements pour accomplir des projets IT au rythme et à la hauteur de vos ambitions. Vous allez devoir convaincre des investisseurs de vous rejoindre et cela demande de la préparation pour trouver les bons arguments et être pertinent.

Pour une startup, une levée de fonds c’est quoi ?

En bref, une levée de fonds est une opération qui consiste à trouver des investisseurs pour financer les projets de développement de sa startup. Ces derniers apportent des financements à l’entreprise avec en contrepartie une participation dans son capital social. C’est le passage très souvent obligé des entrepreneurs et des dirigeants de startups.

La levée de fonds est à envisager quand le recours aux financements traditionnels n’est plus suffisant pour financer les projets de développement de l’entreprise. C’est souvent le cas des entreprises qui ont un fort potentiel de croissance. Elle va alors lui permettre de se développer de façon très importante. Vous pouvez retrouver plus d’infos sur ce blog tech.

Comment une startup peut se préparer à une levée de fonds ?

Pour bien préparer sa levée de fonds, il est important d’avoir en tête certains éléments indispensables. Nous allons vous donner conseils pour réussir votre levée de fonds :

Choisir le bon timing pour vous lancer

Cet argument revient souvent, la levée de fonds c’est avant tout une question de timing. En effet, il ne faut pas se lancer dans une levée de fonds trop tôt ni trop tard !

Il faut d’abord s’assurer d’être en phase de croissance mais aussi d’avoir un projet ambitieux qui sera attractif pour les investisseurs. Arriver à ce stade de maturité demande du temps, ne cherchez pas à vous lancer trop tôt, cela ne servira à rien.

Il faut aussi prendre en compte le fait qu’une levée de fonds peut durer plusieurs mois, généralement entre 9 et 12 mois, et que la startup doit donc déjà être suffisamment solide financièrement pour assumer cette période.

Identifier des investisseurs pertinents avec votre secteur d’activité

Les investisseurs potentiels que vous allez choisir doivent être pertinents vis-à-vis de votre projet et du secteur d’activité de votre entreprise. En plus d’apporter des fonds, les investisseurs feront partie intégrante du projet et de l’entreprise. Il est donc important qu’ils aient une appétence pour votre domaine d’activité pour pouvoir vous apporter leurs points de vue et leurs conseils.

Maîtriser l’art de la négociation pour mettre en avant votre business plan

Pour convaincre il faut que votre business plan et vos objectifs soient cohérents. Prenez le temps de rassembler des faits précis, des chiffres et utilisez un vocabulaire technique qui parle aux investisseurs.

Une fois que vous avez les bons arguments, entraînez-vous à pitcher. Cela permet de se rendre compte rapidement des points qui sont clairs et de ceux qui ne le sont pas. Récitez-le à des personnes qui ne connaissent pas le projet. C’est un très bon exercice pour voir s’il est suffisamment synthétique et s’il est compréhensible même quand on n’est pas familier avec celui-ci.

Enfin, adoptez une bonne posture, un bon état d’esprit. Soyez sûr de vous et de votre projet, montrez-vous convaincant..c’est comme ça que les investisseurs auront envie de vous rejoindre.

Assurer un suivi à vos investisseurs

Une fois l’accord trouvé, le processus ne s’arrête pas là ! On le disait plus haut, l’investisseur devient partie prenante de votre entreprise. Il faut s’assurer de lui transmettre les informations nécessaires et être transparent sur ce qui se passe au sein de l’entreprise.

Il faut encourager un climat de confiance entre l’entreprise et ses investisseurs pas uniquement au moment de la levée de fonds mais aussi après !

Qu’est ce que l’affichage dynamique ?

L’affichage dynamique est un moyen parfait permettant la diffusion des informations d’une entreprise. C’est un outil qui est utilisé dans le domaine du marketing et de la communication des informations. Choisir un bon support de diffusion vous permettra d’offrir à votre public des informations adéquates dont ils auront besoin lorsqu’ils liront vos affiches. Si vous souhaitez donc diffuser quotidiennement des informations pratiques sur votre société ou entreprise, les solutions d’affichage dynamique doivent donc être vos alliés.

Continuer la lecture

Comment trouver une mission freelance en 2021 ?

Vous vous êtes enfin décidé à devenir freelance et vous êtes à la recherche de missions professionnelles ? Vous préférez la liberté de travailler où et quand vous le souhaitez, au dicton « métro-boulot-dodo » ? Mais voilà, vous ne savez pas comment dénicher des projets en freelance et cette situation vous angoisse. Pas de panique, plusieurs solutions s’offrent à vous pour bien démarrer votre activité en indépendant. Il vous suffit d’appliquer les techniques suivantes. Vous réussirez ainsi à décrocher des missions freelance en 2021 sans grandes difficultés.

S’inscrire sur une plateforme freelance

Utiliser une plateforme freelance comme LeHibou est la meilleure solution pour dénicher rapidement une mission freelance.

Le principe de la plateforme freelance est accessible à tous. En effet, l’inscription et la mise en relation avec les prospects sont gratuites. Il faut simplement que vous travailliez votre « personal branding » afin d’inciter les prospects à vous choisir pour leurs projets.

Bon à savoir : pour vous différencier des autres candidats, pensez à améliorer votre profil en apportant une touche d’originalité.

L’avantage majeur des plateformes informatiques est qu’elles apportent plus de visibilité
qu’un freelance isolé. Vous multipliez ainsi les opportunités de décrocher des contrats et de gonfler votre portefeuille clients. Vous pouvez postuler aux missions qui vous intéressent en répondant directement aux appels d’offres.

Le système de la plateforme freelance ne comporte qu’un seul inconvénient : pour chaque mission, une commission (n’excédant pas les 20 %) est prélevée.

La plateforme freelance n’est toutefois pas le seul système pour trouver une mission freelance en 2021. Il faut essayer différentes méthodes, comme le démarchage direct ou les réseaux sociaux. Travaillez constamment vos profils afin d’attirer des prospects, et évitez à tout prix la procrastination.

Démarcher directement la clientèle pour trouver des missions de freelance en 2021

En tant qu’indépendant, vous devrez partir à la « pêche aux clients » en allant directement rencontrer vos potentiels collaborateurs pour trouver des mission freelance. Pour cela, identifiez dans votre entourage proche, les personnes susceptibles de recourir à vos services.

Puis, élargissez votre cercle en visant les commerçants de votre secteur. Le boulanger du coin a-t-il un site web professionnel ? Le salon de coiffure au bout de la rue est-il correctement référencé sur Google ? Vous l’aurez compris, toutes les entreprises sont de véritables mines d’or pour les travailleurs autonomes.

Gardez cependant à l’esprit qu’il vous faut avancer étape par étape : commencez toujours par des petites missions. Certes, vos premiers revenus ne seront pas énormes. Mais ces propositions de travail vous permettront d’augmenter votre expérience professionnelle.

Trouver une mission freelance : se faire connaître sur les réseaux sociaux

Les médias sociaux (LinkedIn, Facebook, Instagram…) représentent une réelle opportunité pour vous faire décrocher des contrats en auto-entrepreneur.

Ils sont devenus des outils de communication indispensables pour tous les professionnels qui veulent faire décoller leur carrière. Il vous suffit juste de vous créer un compte pro pour chaque réseau social, en renseignant un maximum de compétences.

Pour certains, comme LinkedIn, vous avez même un accès direct à des offres d’emploi.
À noter : être actif sur les réseaux sociaux est très important pour votre image marketing. N’oubliez pas de publier régulièrement du contenu de qualité pour ne pas perdre en crédibilité.

Vous le voyez, pour trouver une mission freelance en 2021, il y a les plateformes mais aussi d’autres solutions plus débrouillardes. Les portes de l’indépendance vous sont ouvertes : bonne chance !