Comment devenir serrurier ?

Le métier de serrurier ou aussi serrurier-métallier est un métier qui nécessite plusieurs compétences. En effet, mis à part les serrures et les clés, il peut réaliser divers travaux comme la menuiserie, la charpente et la ferronnerie d’art. Malgré son appellation qui ne définit pas exactement son travail, c’est un spécialiste des métaux. Il est amené à travailler sur plusieurs supports comme : des fenêtres, des balcons, des escaliers… Le serrurier peut effectuer plusieurs travaux que ce soit pour un chantier, un particulier, un décorateur, un architecte ou même dans la ferronnerie d’art. La définition du métier de serrurier est donc très vaste. Par contre, on parle de serrurier dépanneur quand il s’agit d’un spécialiste de la sécurité et du façonnage de clés. Vous trouverez plus d’informations sur cette page !

En quoi consiste le travail d’un serrurier dépanneur ?

Le serrurier dépanneur reste néanmoins un serrurier-métallier, seulement, c’est un spécialiste dans le maniement des clés, des gonds et de la sécurité. On peut dire qu’il travaille exclusivement sur les portes, coffre-fort… Pour devenir serrurier dépanneur, il faut au minimum avoir un BEP réalisation d’ouvrages chaudronnés et de structures métalliques ou un CAP serrurier-métallier.

Quelles sont les formations disponibles pour devenir serrurier ?

Pour exercer le métier de serrurier, il existe les formations suivantes :

  • CAP serrurier-métallier
  • BP serrurerie, métallerie
  • Mention complémentaire (MC) soudage
  • Bac pro ouvrages du bâtiment : métallerie
  • Bac techno STI2D
  • BTS réalisation d’ouvrages chaudronnés
  • BTS constructions métalliques

Notons qu’il est primordial d’obtenir au moins l’un de ces diplômes reconnus par l’Etat pour devenir serrurier.

serrurier

Comment devenir serrurier pour son propre compte ?

Pour devenir serrurier pour son propre compte, il est nécessaire de suivre plusieurs procédures et réglementations. En premier lieu, il est d’augure de posséder un diplôme justifiant cette qualification professionnelle. Et en second lieu, avoir suivi un stage de Stage de Préparation à l’Installation (SPI) qui concerne l’exercice d’un métier artisanal, au sein d’une Chambre des Métiers (CM). Et en dernier lieu posséder un titre de Maître artisan.

Quelles sont les règles à suivre par un serrurier en activité ?

Le serrurier est soumis à plusieurs règles lorsqu’il est en activité. Une de ces règles est l’affichage des prix pour sa clientèle. Il doit également souscrire à une assurance adaptée à son métier de serrurier. Avant le paiement d’une facture, un serrurier se doit toujours de délivrer une note à son client. Il faut savoir que cette note doit être complète et précise sur les éléments, les pièces ou les appareils changés que le client a refusé de conserver. Enfin, le serrurier doit en tout temps respecter les normes en matière de désamiantage et de gestion des déchets, si celui-ci travaille sur un site ou un chantier concerné.

Rémunération du serrurier

Lorsqu’une personne commence le métier de serrurier, son salaire tournera autour du SMIC. Par ailleurs, son salaire sera plus conséquent s’il se met à son propre compte. Cependant, se mettre à son compte est un enjeu difficile car la rémunération dépendra de ses compétences ainsi que de son réseau de clients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *